dimanche , 19 novembre 2017
Home > Article > Dynamics 365 et ce que cela change pour le stack Business App de Microsoft

Dynamics 365 et ce que cela change pour le stack Business App de Microsoft

Depuis plusieurs mois, l’annonce est peut-être passée inaperçue mais elle a son importance, la division Enterprise de Microsoft dépend maintenant de @Scottgu en plus de la division Cloud.

http://www.technologyrecord.com/Article/microsoft-leadership-changes-scott-guthrie-to-head-cloud-division-9180#.V_5GiSjhAow

Ce qui est un changement très important pour le positionnement de l’ensemble des produits de la gamme Microsoft Dynamics. Une gamme qui a amorcée depuis sa transformation comme l’a déjà fait la gamme Office avec Exchange, SharePoint et les autres produits qui sont depuis plusieurs années, entrés dans leur phase de modernisation jusqu’à constituer Office 365. Un changement extrêmement important car plus encore que dans le cas des produits Office, les données qui sont concernées par les produits de la gamme Dynamics sont très sensibles pour le fonctionnement des entreprises qui les utilisent pour leur Enterprise Resources Planning Systems (ERPs). Non seulement cette modernisation entraîne beaucoup de craintes et des questions en plaçant ces systèmes dans le Cloud de Microsoft concernant la disponibilité ou plutôt le risque d’indisponibilité du système mais également en termes de sécurité en plaçant des données vitale et sensible de la compagnie sur un environnement pouvant se trouver sous le coup du Patriot Act américain.

Premièrement, revenons sur la disponibilité… Les systèmes, qu’ils se trouvent dans le cloud de Microsoft, hébergés par un tiers ou opères localement dans vos infrastructures dépendent tous d’une chose vitale pour leur fonctionnement… La disponibilité, la sécurité et la performance du Réseau… Mais si en apparence, il semble plus simple de gérer vous-même votre réseau, vous ne pouvez plus désormais faire abstraction de la grande complexité du maintien en condition opérationnelle d’une infrastructure réseau à la fois performante, a jour des patchs des appareils et donc sécurisées et ouverte à la connexion distante de vos collaborateurs qui se trouve de plus en plus à l’extérieur du bastion constitue par votre infrastructure. Au risque de me répéter (Ça arrive souvent ;)), le bastion de vos systèmes ne se situe plus désormais au niveau de vos infrastructures réseaux mais plutôt au niveau de chacun de vos serveurs et systèmes pris individuellement. Les postes clients étant maintenant tous considérés comme postes « extérieurs » nécessitant les niveaux de sécurité requis pour accéder aux ressources mises a dispositions par des serveurs qui même entre eux, doivent désormais échanger et valider leurs autorisations. Reste ensuite le problème des moyens importants pour mettre en place ces infrastructures réseaux sans pour autant résoudre le problème de la redondance maintenant nécessaire des liaisons réseaux à votre fournisseur de service. Qui mieux que Microsoft pour fournir les infrastructures réseaux nécessaires pour le bon fonctionnement de systèmes aussi importants que ces ERPs? Dans Microsoft Azure, tout est disponible est totalement maintenu pour le bon fonctionnement de ces infrastructures réseaux. Mais plus encore, avec la disponibilité progressive d’Azure Express Route, Microsoft fournit et surtout est en mesure de garantir la performance de la connexion réseau (Bande passante et surtout la latence) entre le barebone du fournisseur sélectionné et les services cloud de Microsoft. Ce qui a aussi pour effet de garantir l’accès a vos systèmes depuis le cloud Microsoft pour l’ensemble de vos utilisateurs, même si ils sont distants ou depuis chez eux. Plus d’information : https://azure.microsoft.com/en-us/services/expressroute/

Deuxièmement, l’énorme sujet de la confidentialité et du Patriot Act Américain. Pour ceux qui veulent le texte officiel : https://www.justice.gov/archive/ll/highlights.htm … En fait, l’équivalent du patriot act existe dans l’ensemble des pays sous diverses formes. Et il s’applique également aux systèmes que vous hébergés chez vous. Donc cet argument ne tient pas. Ma théorie sur ces questions est la suivante… Les équipes IT ont seulement perçues la perte de contrôle des systèmes et probablement de leurs emplois en voyant les applications cloud arriver. Par réaction, quoi de mieux que la menace de la perte des données si chères aux entreprises pour retarder l’inévitable transition vers des systèmes hébergés par des tiers et particulièrement directement par l’éditeur de la solution. ET cela fonctionne plutôt bien depuis plusieurs années… Cependant, l’argument s’essouffle quand un des directeurs peine à avoir rapidement accès depuis son téléphone à ces informations vitales à la conduite de ses affaires. Plus encore, quand des éditeurs comme Microsoft travaillent fort pour faire certifier leurs infrastructures cloud… https://azure.microsoft.com/en-us/support/trust-center/

Ajoutons à cela les efforts considérables que seul Microsoft est actuellement capable de fournir pour proposer Azure localement dans un nombre grandissant de pays comme le Canada ou encore bientôt la France. Ce que la plupart des concurrents ne sont pas en mesure de proposer en dehors des grands joueurs comme Amazon et Google. Grace à cela, Microsoft permet de garantir à vos systèmes ERPs de fonctionner et conserver vos précieuses données localement, dans le cadre légal que vous maîtrisez déjà.

Dynamics365

Microsoft a maintenant tout à sa disposition pour achever la modernisation de ses applications Enterprise dans des environnements maîtrisés en suivant le chemin déjà emprunté par les produits présents dans Office365 et en s’appuyant sur cette couche applicative pour fournir les services de Visualisation avec PowerBI, de gestion des comptes clients avec Office Groups ou encore la planification avec Office Planner… Mais plus encore, grâce aux services presque sans limites du machine learning pouvant enfin proposer un traitement et une utilisation avancée de l’énorme volume des données contenues dans les ERPs sans aucune limite de puissance puisque fournie par Microsoft Azure.

https://www.youtube.com/watch?v=HY1rgWoR72M

Dynamics365 a été présenté lors de la WPC de cette année ainsi que l’énorme potentiel d’AppSource et du CDM pour Common Data Model. Autant de nouveaux éléments ou plutôt, d’évolutions sur lesquelles je reviendrai des octobre lorsque se tiendra la conférence #UGSummit a Tampa.

Dans le prochain article, je reviendrai sur certains cas d’usages concrets que nous proposons d’ores et déjà à certains de nos clients dans le cadre de Dynamics AX7 qui deviendra bientôt un assemblage de plusieurs briques de Dynamics365 avec Dynamics 365 for Operations et Dynamics 365 Finance par exemple.

About Nicolas Georgeault

Fort de plus de 20 ans d’expérience dans la gestion de la connaissance et dans le design des portails et des architectures d’information plus particulièrement dans le contexte des réseaux sociaux dans un contexte de l’entreprise, Nicolas Georgeault se spécialise aujourd’hui dans la capitalisation de l’intelligence collective de ses clients. Au travers du centre de recherche MuBrain spécialisé dans l’intelligence collective étendue également à l’intelligence artificielle et dans le développement des outils It4.Me, il se concentre aujourd’hui sur l’analyse et de l’écriture automatisé du contenu des réunions et conversations.
MVP SharePoint Server pendant 6 ans, il est aujourd’hui honoré d’être MVP Office Server and Services depuis 2 ans.
Sa vision du futur et ses qualités de conférenciers l’amène régulièrement à partager ses connaissances dans plusieurs ouvrages et publications web ainsi que régulièrement lors de plusieurs conférences et groupes d’utilisateurs au Canada mais également en Europe et aux Etats-Unis.

Check Also

Les premiers pas avec Office365? Retour aux fondamentaux…

C’est un peu de notre faute, à nous « Technologues », mais quand nous pensons et parlons …